Erreur
Erreur
Derniers sujets discutés:

Re : [Question] Mystère de l'univers Sonic

Re : [Question] Mystère de l'univers Sonic

Re : [Question] Mystère de l'univers Sonic

Re : [Question] Mystère de l'univers Sonic

Dernières news :
 
Sonic Forces en précommande sur Steam
Sonic Forces en précommande sur Steam
Un DLC sur Shadow s'ajoute aux précomma...
Un DLC sur Shadow s'ajoute aux précomma...
Sonic Forces: Messages de la part de Knu...
Sonic Forces: Messages de la part de Knu...
Derniers articles :
 
Sonic X - Casting et Staff
Sonic X - Casting et Staff
Episode 52 : Souvenirs, souvenirs
Episode 52 : Souvenirs, souvenirs
Episode 51 : Le voyage de Chris
Episode 51 : Le voyage de Chris
Dernières vidéos :
 
Sonic Colours - Trailer
Sonic Colours - Trailer
Ziks Sonic dans Guitar Hero
Ziks Sonic dans Guitar Hero
Sonic Chronicles - Spot anglais
Sonic Chronicles - Spot anglais
Pages: 1 2 [3] 4 5
L'Héritage du Chaos
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #30 le: Avril 02, 2017, 03:13:46 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
Merci pour ma première histoire que tu avais appréciée ça me va droit au cœur même si moi avec le recule, je la trouve trop simple et pas assez travaillée. Mais peut-être que c'est ma naïveté, ma spontanéité et mon inexpérience de l'époque qui t'avais plu.


Ce serait marrant que tu m'enfermes dans ta cave enfaite, je ferais ce que j'aime écrire, même si ce serait sous la sous la tutelle d'un tyran qui me tomberait dessus à la moindre faute d'orthographe  Grin
(Avouerais-je officiellement que j'ai peur de toi ? Shocked Grin)

Plus sérieusement, ne t'inquiète pas je ne me force en rien à faire quelque chose si cela ne me fait pas plaisir antérieurement  Smiley
Et puis pour la description, ça me plaît finalement, je trouve que cela permet aux lecteurs de laisser encore plus libre cours à leur imagination. Il me semble que c'est une dénommée Eska qui m'a appris ça un jour alors que je ne savais pas décrire la moindre brindille de bois. Pauvre de moi...  Cheesy

Tu es en vacances, quelle veinarde ! Moi il me reste une semaine et pas des moindres  Cry mais cela n'empêche qu'aujourd'hui je t'offre la suite et fin du chapitre 2 (enfin !)


Ceci étant dit, as always, have a nice reading  Grin





Chapitre 2 : Le Fléau contre le vent noir (6/6)




Du côté des voyageuses, autant dire que la panique ne cessait guère de croître au sein du planeur. En effet, Gally dont les yeux étaient clos et les bras fermement ceinturés autour de son sac à dos, affichait une grimace bien significative qui à elle seule illustrait toute la frayeur qu’elle ressentait. Quant à l’adolescente qui cherchait activement un moyen de redresser son appareil, elle s’efforçait tant bien que mal à garder son calme. Si la peur ne se lisait pas sur sa frimousse, c’est bel et bien à travers ses épaisses sueurs qui coulaient le long de sa joue qu’elle daignait bien se manifester. Aussi, à cette atmosphère déjà bien assez asphyxiante pour les deux jeunes voyageuses, venait se rajouter cette sirène assourdissante doublé de ce gyrophare qui par son éclat rouge sanguin, plongeait encore plus le cockpit dans un climat de danger imminent.
Mais c’est bel et bien dans un ultime effort, que Christy a fait étalage de tout son sang-froid et de son talent pour le pilotage, en rectifiant brillamment la trajectoire en ajustant difficilement le manche qu’elle tirait de toutes ses forces vers le haut. Ainsi, le planeur s’est peu à peu stabilisé et a permis à l’adolescente d’assurer un alunissage plus en douceur que le violent crash qui semblait se dessiner.
Cependant, la chute de l’appareil gardait une importante part de danger, que la cascadienne a négocié d’une main de maître en s’échouant en détresse sur le sol d’un canyon rocailleux, le train sorti.
Hélas le choc était d’une telle violence que les pauvres roues n’ont pas tenu, offrant ainsi à l’appareil une longue glissade qui s’est étendue sur plusieurs centaines de mètres, avant de miraculeusement finir sa course au pied d’une épaisse paroi de roche.

Bien qu’un peu étourdie, la pilote paraissait être sortie indemne de l’atterrissage. Il était néanmoins difficile d’en dire autant du planeur, dont les différentes parties perdues lors de l’alunissage en jalonnaient encore le trajet..

Christy a été la première à se mouvoir, en se tenant la caboche avec beaucoup de peine.
« Aïe, aïe, aïe ma pauvre tête… »
L’adolescente qui peu à peu semblait retrouver ses esprits, a aussitôt par réflexe, palpé la ceinture autour de sa taille avant d’écarquiller les yeux de stupeur, doublé d’une mine inquiète.
« Malédiction ! Avec le crash j’ai perdu la totalité de mes armes de défense. Si jamais il revenait… »
Alors qu’elle s’imaginait déjà le pire, le cours de ses pensées a subitement été interpellé par l’état de santé de sa passagère qui depuis l’alunissage forcé, n'avait pas montré le moindre signe de vie.
« Tu vas bien Gally ? »
La féline à l’arrière tremblotante et presqu’entièrement recroquevillée sur son siège, paraissait surtout plus choquée que blessée. En tout cas, son air étourdi n’a pas tardé à faire esquisser un léger sourire à Christy, qui se voyait définitivement rassurée quant à son bilan de santé.
Rassurement à part, l’adolescente savait que la menace du Fléau noir telle une épée de Damoclès, menaçait toujours de s’abattre sur les têtes qu’elle avait prises pour cible. C’est donc fort de ce constat que la cascadienne a décidé d’abandonner l’épave de son avion sans perdre un instant, en prenant soin d’évacuer sa passagère.
Cependant, la hantise qu’elle cherchait en vain à fuir, a brusquement fait son apparition sous la forme d’un trou de verre qui peu à peu, s’est mis à luire d’une lumière intrigante.
Face à ce spectacle, Gally et Christy immobiles, ont observé cet éclat lumineux d’un œil subjugué avant que finalement n’apparaisse derrière le rideau lumineux, le hérisson noir qui les fixait d’un regard qui ne laissait transparaître aucune pitié.
A sa vue, la jeune femme semblait totalement bouleversée, au point que ses yeux ne finissent par scintiller. Oui, la cascadienne était vraisemblablement sous le choc et c’est la main devant les lèvres qu’elle a fini par murmurer quelques mots.
« Shadow… Il lui ressemble tellement… »
A travers ces paroles, Christy relatait là une réalité que les traits de leur vis-à-vis ne démentaient guère. Mais si le hérisson partageait bel et bien plusieurs similitudes physiques avec son homologue terrien, certaines caractéristiques venaient cependant les différentier, à commencer par les rayures outremers qui teintaient l’extrémité de ces cinq piquants, ainsi que ses pupilles azurées avec lesquelles il dévisageait la féline. Le Fléau noir a ainsi entamé une marche d’un pas lent et lourd, en direction de ses proies littéralement à sa merci.
En dépit des velléités de vengeance qu’elle avait clairement affichées lors de sa convalescence, Gally n’en menait pas très large. Elle était même à priori toujours aussi pétrifiée de peur à la vue du hérisson qui s’approchait dangereusement d’elles. Toutefois, malgré l’absence totale de défense et l’impossibilité de fuir, Christy n’a pas hésité une seule seconde à se positionner devant sa camarade dans le but de la protéger. Son regard plein de fermeté, arborait le feu ardent d’une détermination que la mort elle-même ne parviendrait pas à éteindre.
« - C’est ça amène-toi un peu pour voir si tu l’oses ! Je m’coltine déjà la mauvaise humeur de Shadow tous les jours, alors je peux te dire que toi à côté t’es rien d’autre que du menu fretin !
De cette provocation pleine d’assurance, l’adolescente était parvenue à interrompre l’avancée du Fléau noir. Néanmoins ce dernier d’apparence amusé par les propos tenus par la jeune femme, a arboré un sourire mauvais avant de sèchement répliquer.
- Ces mots seront ton ultime pécher profane. »
Aussitôt prononcée, cette menace s’est rapidement suivie d’une exécution, que le hérisson noir a entamée en se propulsant d’une puissante impulsion vers les deux voyageuses. Sa vélocité était telle, que la poussière qu’il transportait sur son passage peinait à pleinement en tracer la trajectoire linéaire.
Soumise à cette lueur blanche qui émanait de la main du bourreau qu’il tendait dangereusement vers ses victimes, la détermination de Christy à sauver Gally elle, ne semblait pas faillir. Bien au contraire, la jeune casse-cou a jusqu’au bout, affiché ce regard de braise rivé sur le Fléau noir qui se rapprochait progressivement.

Et alors que l’assaut du Fléau noir était imminent, ce dernier a brusquement arrêté sa course à la vue d’une flèche lumineuse qui comme tombée du ciel, s’est tout à coup abattue sur le sol qui à son impact, a aussitôt a explosé.
Un épais nuage de poussière a ainsi recouvert le champ de bataille, masquant par la même occasion la vue du bipède.
Intrigué, l’assaillant fixait avec attention le rideau poussiéreux, derrière lequel la silhouette d’un de ces congénères commençait lentement à se dessiner.
Consciente que cette irruption n’était autre que le fruit de l’arrivée providentielle de celui qu’elle qualifiait de protecteur, Christy soulagée, s’est effondrée à genoux sur le sol en contemplant avec émerveillement la poussière se dégager autour du hérisson d’un œil ému et d’un sourire des plus ravis.
« Tel le Vent noir pourfendant la noirceur du désespoir par le tranchant de sa lame dorée, encore une fois tu arrives pour me sauver, Shadow… »
Oui, le hérisson qui scrutait Christy de son habituel regard renfrogné, était bel et bien celui qui jadis se surnommait, la forme de vie ultime.

Au-delà de ces retrouvailles inattendues, le hérisson aux rayures rouge n’a pas tardé à sermonner la jeune rousse, d’un ton on ne peut plus fataliste.
« - Toi et ta sœur, vous partagez cette fâcheuse manie de vous mettre en avant dans le but de protéger vos camarades même au péril de vos vies.
Face à cette vérité, l’adolescente n’a même pas cherché à nier. Elle arborait même quelques rougeurs sur ses joues, tant elle réalisait ô combien ce qu’elle venait d’entendre était vrai.
- Tu as raison Shadow, mais je sais qu’au fond tu seras toujours là pour assurer mes arrières. »
Plutôt que de répondre, le hérisson noir a préféré s’orienter vers son vis-à-vis qui le dévisageait déjà depuis plusieurs secondes d’un air assez stupéfait.
« Shadow ? » A-t-il même fini par souffler.
« - Je suppose que tu dois être le dénommé Fléau noir.
Confronté à cette évidence que venait d’émettre l’ancien allié du Docteur Robotnik d’une voix ferme, le hérisson aux rayures bleutées a par un sourire plein de mépris, confirmé les dires de son congénère en y apportant cependant, un certain nombre de précisions.
- C’est effectivement la dénomination que les habitants des nombreuses planètes tombées sous le joug de la justice m’ont attribuée. Mon véritable nom est Black. »

Black. Telle était finalement l’identité du Fléau noir, de ce hérisson impitoyable qui au nom d’une justice au sens bien particulier et aux motivations encore inconnues, ravageait l’une après l’autre les différents astres peuplant le cosmos.
Cette appellation qui avait pénétré dans les oreilles de Gally en même temps que celles de Christy et Shadow, permettait à cette dernière d’enfin mettre un nom tangible sur cet individu qui en un instant, l’avais privée de toutes les personnes qu’elle aimait. Elle demeurait toutefois muette voire perturbée par les propos qu’avait tenus le Fléau noir à l’adolescente, ainsi que par cette quête de justice destructrice derrière laquelle il semblait ardemment courir. A vrai dire, à travers ces mots et ces actes, la féline ressentait comme un étrange sentiment de déjà vu qui l’avait littéralement pétrifiée sur place.
Cette drôle de sensation était-elle liée à sa mémoire perdue et à sa vie passée ?
Malheureusement, la migrante de Aurora n’avait pas les cartes en main pour assembler d’éventuels liens et en l’absence de réponse précise, Gally s’est contentée de trembler comme une feuille à l’écoute de ce discours familier…




Chapitre 2 : Le Fléau contre le vent noir  Fin


Chapitre suivant La quête du Pouvoir absolu
« Dernière édition: Avril 02, 2017, 05:18:57 par Shadow 76 »
   
Re : Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #31 le: Avril 04, 2017, 04:33:09 »
  • Supa Rank D
  • Rédacteurs
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 566
  • Merci à Clover pour l'avatar
Non c'est pas ta naiveté et ect que j'avais bien aimé mais vraiment la fic en elle même.

Je suis pas un tyran d'abord è_é J'ai même pas trouvé de faute en plus pour ce passage, gg.

Bon courage cette semaine, tu vas voir elle va passer vite :)

Alors en conclusion: y'a pas eu de combat Cry Ca me fait penser au titre de l'épisode 38 de la saison 19 de Pokémon qui laissait présager que Sacha allait gagner la ligue mais en fait non :c
Mais du coup je m'attends à un gros combat de la mort ki tue au prochain chap, j'espère que t'en est conscient de ça x)

Et j'ai cru ne serait ce qu'une seconde que Black c'était pour Black Doom, mais en fait non. Mais finalement le design du fléau noir se rapproche bien plus de Mephile que de Black Doom donc bon.

Vaaaaalaaaaa, à la prochaine ! :)



Et oui je faisais mes fiches quand t'as posté.
Du coup je me dis qu'en juillet quand j’arrêterais de les faire: tu ne posteras plus :c
Journalisée

Merci à Rollabunna et Yachiru
 
 
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #32 le: Avril 09, 2017, 09:58:14 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
Et bien merci pour elle alors  Smiley

C'est normal que tu n'aies pas vu de faute, tu n'avais pas activé ton radar, il doit y en avoir une qui traîne je pense   Tongue, oh et puis tu avais raison, elle est passée vraiment vite cette semaine Grin

Pour le combat, disons que le long du chapitre 2 c'était plus un combat idéologique qui opposait les idéaux destructeurs du Fléau noir à ceux du Vent noir.

Sacha ? Quelle blague, tu pensais vraiment qu'il allait vaincre Alain avec son Méga Dracaufeu X overcheaté là ? T'as de l'espoir :o
Mais bon il a pas de chance le pauvre, un coup il perd à la ligue parce que son Dracaufeu refusait de lui obéir, un autre coup il tombe sur un Brasigali super cheaté ou pire ! un Miaouss boté ou tant qu'à faire un Tobias super badass avec son Darkrai et son Latios... Enfin bref je m'égare  Roll Eyes

Concernant Black, je vais mettre fin à toute spéculation, il n'a rien avoir avec Blackboom ou bien Mephiles, j'avoue que je n'y avais même pas pensé d'ailleurs.

J'ai fait une description de Black tout au long du chapitre 2, mais comme je poste les parties de chapitre une fois par semaine je reconnais que cela peut être peu évident.

Mais voilà à quoi il ressemble grosso modo en quelques mots :

Le hérisson arbore aux extrémités de ses cinq piquants relevés ainsi qu’aux coins de ses yeux, des rayures outremers, tout comme ses pupilles. Il dispose d'un pelage jaune sombre sur son abdomen et ses bras, alors que le reste de son corps est intégralement d'une dominante noire. Ses chaussures, sont colorées d’un rouge vif et ornées d’un fermoir doré, en dessous duquel se tenait une lanière ceinturant de part et d’autre ses souliers. Ce ruban clair demeurait tout aussi immaculé que ses gants qui couvraient ses mains.


Le combat a enfin commencé, j'espère qu'il te plaira dans son intégralité  Smiley
 
   
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #33 le: Avril 09, 2017, 10:01:30 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
Chapitre 3 : La quête du Pouvoir absolu (1)






          Le Fléau et le Vent noir..
Ces deux allégories se faisaient désormais face l’une à l’autre, par l’intermédiaire des deux hérissons noirs qui les personnifiaient. Plus qu’une simple lutte physique, c’est bel et bien un véritable choc des idéaux qui se profilait progressivement, un choc, où se venaient confronter deux sens de la justice diamétralement opposés.
D’un côté, il y avait l’utopie de Black dont les réelles intentions encore énigmatiques, laissaient toutefois entrevoir une forme de justice à travers le chaos et la destruction.
De l’autre venait la mission de Shadow qui même loin de chez lui, avait fait la promesse de protéger le monde au péril de sa vie.

Quoiqu’il en soit, depuis l’arrivée de la création du Professeur Robotnik, un sourire mauvais n’avait de cesse de s’élargir sur les lèvres du hérisson noir aux rayures outremers, dont les poings demeuraient serrés d’une excitation presque palpable.
« - Je suis ravi de te rencontrer, Shadow le hérisson.
D’un ton serein et d’un regard qui l’était tout autant, Black venait en quelques mots d’officiellement lancer les hostilités.
- Qu’est-ce que tu veux ?
Loin de se laisser impressionner par son vis-à-vis, le camarade de Christy a aussitôt répliqué, après avoir croisé les bras d’une manière toute aussi désinvolte que l’œillade qu’il a lancée à son homologue hérissé. 
A l’écoute de cette interrogation, la mine du hérisson a peu à peu perdu en sadisme, pour laisser place à une expression beaucoup plus solennelle, allant même jusqu’à river ses yeux vers le ciel qui arborait déjà des teintes matinales.
- Ce que je désire n’est autre que le pouvoir absolu.
Visiblement interpellées par les révélations de Black, Gally et Christy qui étaient encore aux côtés de Shadow, ont aussitôt écarquillé les yeux d’étonnement. Cependant, la surprise n’a pas été la seule émotion qu’a ressentie la féline qui face à la quête insensée de son bourreau, a graduellement nourri un sentiment de révolte qu’elle n’a pas attendu pour extérioriser en sortant littéralement de ses gonds.
- Quelle est donc ce pouvoir absolu que tu convoites tant ? Quelle est cette absurdité qui à tes yeux mérite l’extinction de nombreuses civilisations hein ? Réponds !
Totalement indifférent au ton pressant employé par Gally, Black qui ne s’est d’ailleurs même pas donné la peine de lui adresser le moindre regard, s’est simplement contenté de fermer les yeux et de répliquer avec médisance.
- Petit animal effarouché. Je parle du céleste Taijitu. »
L’objectif principal du Fléau noir se dévoilait enfin, un but nommé Taijitu, face auquel les millions de vies sacrifiées ne valaient rien.
Quoiqu’il en soit, autant dire que lorsque ce nom a traversé les oreilles des trois protagonistes, aucun n’a su quoi répliquer, tant cette notion leur était inconnue.
Face à ce silence qui s’étalait, Black de plus en plus loquace a donc poursuivi son plaidoyer, muni d’un regard porté sur le ciel et animé d’une passion ardente.
« Vous autres animaux insignifiants, ne méritaient pas de profiter de la puissance des pierres sacrées. Vous devriez vous sentir honorés de pouvoir jouir de ce pouvoir ancestral qu’est le Taijitu. Mais non, il vous en faut plus, toujours plus.
Combinés à ces propos, venaient cette posture droite qui dégageait prestance et assurance, ainsi que ce langage soutenu et bercé par cette voix moralisatrice voire opiniâtre, qui faisaient de Black une entité dédaigneuse et littéralement imbue d’elle-même.
Shadow qui restait de marbre face au mépris de son vis-à-vis, a lentement décroisé les bras avant d’enfin lui répondre d’un œil plein de conviction.
- Je ne comprends rien à ce que tu racontes ni même ce que tu cherches réellement, mais si j’ai bel et bien une certitude, c’est que ta route s’achève ici.
Réceptif aux paroles de Shadow, le Fléau noir d’un air satisfait l’a observé avec insistance.
- Autant d’aplomb pour une si petite créature. Sache que rien n’est en mesure dans cet univers d’entraver l’ire de la justice. »
D’un ton dénoué de tout doute, Black paraissait désireux de montrer par la rudesse de ses mots, la suprématie de ses ambitions.

L’affrontement paraissait désormais inévitable et c’est les poings de plus en plus comprimés, que Black se préparait à livrer bataille. Oui, la présence de Shadow et la perspective de livrer un combat face à lui, semblait réveiller chez ce dernier un esprit combattif qui se manifestait par une excitation qu’il peinait à dissimuler.

Un profond silence s’est ainsi installé sur toute l’étendue de la plaine désertique qui au fil des secondes, se voyait progressivement engloutir par une pression en constante graduation.
Les deux hérissons paraissaient dans un premier temps se livrer à un round d’observation, qui ressemblait davantage à une lutte oculaire durant laquelle chacun des deux adversaires se défait d’un regard ferme et menaçant, en cherchant continuellement à intimider l’autre. Les deux adversaires mettaient également cette longue phase passive à profit, pour peaufiner leurs stratégies d’attaque, en dénichant notamment la meilleure ouverture pour mettre l’ennemi en porte-à-faux.
Au vu de ce combat dont le commencement n’était plus que l’histoire d’une poignée de secondes, Christy s’est emparée de la main de la féline encore toute chamboulée par les propos familiers qu’avaient tenus le Fléau noir, avant de s’éloigner d’un pas de course de la zone à risque.
En tout cas, la tension était à son paroxysme et la concentration immodérée des hérissons qui se fixaient sans relâche, a fini par se matérialiser par une aura opaque qui se dégageait de chaque poil de leur pelage sombre.
Si le halo polaire et ultramarin de Black avait tendance à enfouir le champ de bataille dans un climat délétère, l’émanation spirituelle de Shadow qui arborait une teinte plus dorée et plus chaleureuse, s’opposait à son homologue sans lui laisser gagner la moindre parcelle de terrain.
C’est alors en un éclair que les deux hérissons se sont simultanément propulsés l’un vers l’autre, avant que finalement leur front ne s’entrechoque violemment lors d’une intense collision. Oui, le choc était tel que la terre elle-même en a reçu toute l’étendue de son intensité, en se craquelant de toute part sous les pieds des combattants.
Chacun des deux hérissons maintenait dans le creux de sa main, le poing serré de l’autre qu’ils tentaient de broyer sous la pression d’une lourde étreinte.
Tandis que Shadow affichait un air ferme et concentré, son adversaire du jour lui, arborait une mine plus sadique et paraissait même au fil des instants, prendre plaisir à affronter son semblable.
Ceci étant dit, le combat a aussitôt repris d’une bien impétueuse manière, par l’intermédiaire de ces virulents coups de crâne que s’adressaient les deux adversaires sans la moindre retenue. Ils étaient périodiques, chirurgicaux, et chaque impact provoquait une onde de choc qui broyait les rochers les plus solides qui les entouraient, en plus de creuser davantage le sol qui s’enfonçait sous leurs chaussures.
C’est néanmoins Shadow qui par la force de sa volonté, était parvenu à se délier en premier de l’étreinte du Fléau noir. Le hérisson a ainsi tiré parti de l’étonnement de son vis-à-vis pour contre-attaquer, en élançant précipitamment sa jambe vers le visage de Black totalement à découvert.
Ce que le camarade de Christy n’avait guère prévu en revanche, c’est que le destructeur de mondes visiblement plus ressourcé qu’il ne le croyait, ne parvienne en s’abaissant à se dérober de son assaut, qui n’avait eu au final que le vent à brasser en guise de lot de consolation. L’arroseur se voyait contre toute attente arrosé, par un Black qui s’en perdre un instant, s’était hâté de répliquer en entreprenant un balayage tellement rapide, qu’une épaisse traînée de poussière s’était brusquement levée pour en dessiner la trajectoire. Seulement, son attaque n’avait pas eu plus d’effet que celle de son adversaire, si ce n’est de brasser l’air sous les pieds d’un Shadow qui d’une puissante impulsion, s’était propulsé en retrait.
C’est donc d’un sublime saut vrillé, que le hérisson noir aux rayures rouges s’est définitivement extirpé de l’emprise de son adversaire, avant de parfaitement se réceptionner d’une main ferme sur le sol aride du canyon.
De son côté, le Fléau noir encore accroupi suite à sa tentative d’attaque, s’est progressivement relevé et d’une mine perverse, a manifesté toute l’étendue de son enthousiasme le sourire aux lèvres.
« Splendide. Je n’en attendais pas moins de l’un des utilisateurs de la lumière céleste du Taijitu. Montre m’en plus, Shadow le hérisson. »
Plus qu’un combat, le ton presqu’enjoué de Black réduisait cet affrontement à l’état de test voire de simple jeu, qui n’avait pour effet que de satisfaire la soif de combat de ce dernier. C’est donc à peine sa requête formulée, que le Fléau noir a aussitôt tendu une main ouverte et menaçante en direction de son adversaire du jour qui le fixait d’un œil attentif. C’est alors peu à peu, qu’une sphère de lumière s’est accrue en son creux. Ce nouvel assaut en préparation, paraissait s’abreuver des ressources de tout l’environnement qui les entourait, à l’image de cette bourrasque qui encerclait le destructeur de mondes depuis son apparition. En tout cas, elle irradiait d’un éclat immaculé et dégageait une énergie tellement phénoménale, que ce globe telle une bombe à retardement, menaçait plus que tout d’exploser et ainsi, ravager l’intégralité des obstacles qu’elle croiserait sur son passage. Cependant, le hérisson aux rayures bleutées semblait lui réserver un tout autre sort, qu’il s’est empressé de dévoiler en refermant subitement sa paume sur elle.
« Dernière édition: Avril 10, 2017, 07:02:52 par Shadow 76 »
   
Re : Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #34 le: Avril 15, 2017, 06:38:39 »
  • Supa Rank D
  • Rédacteurs
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 566
  • Merci à Clover pour l'avatar
Mon radar est toujours sur ON mais il était peut-être moins sensible, ou alors tu as appris de t'es erreurs jeunes padawan :p

Oui très vite, ce qui fait que je retourne en cours mardi Cry Et si je ne réponds que maintenant c'est parce que j'étais loin du pc cette semaine donc vala :)

Pour Pokémon j'ai arreté de suivre après la S11 je crois, mais j'avais entendu cette histoire de titre d'épisode qui mentait donc voila :p (puis le Dracaufeu de Sacha est génial mais si après 19 saisons il lui obéit toujours pas: c'est nul de la part des scénaristes quoi)

Navrée alors j'ai du être distraites x)

Je lis!

le ton presqu’enjoué -> alors j'ai aucune idée de si t'as le droit de coller presque et enjoué ensemble, mais pour le moment je considère pas que c'est une faute

Alors concernant le reste, je suppose que le Taijitu c'est le contrôle du Chaos. Je me demande si ce Fléau Noir sera tellement fort que Shadow devra utiliser ces bracelets + les émeraudes pour le battre. Mais bon s'il les utilise et qu'il fail il risque de les perdre, comme Sonic face à Dark Oak dans l’épisode 53 donc bon :p Je ne sais que dire concernant l'issue du duel.
Après j'ai remarqué que ton style d'écriture a vraiment changé si je le compare à ce que tu faisais avant (du moins dans mes souvenirs, donc peut-être que je dis n'importe quoi) Je l'ai remarqué à cause du combat mais je ne saurais dire si cela n'englobe pas tout le récit en général.

Ah et, t'as pas écrit le nombre de part, c'est pour éviter de promettre un chiffre temporaire? :p
Journalisée

Merci à Rollabunna et Yachiru
 
 
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #35 le: Avril 17, 2017, 12:10:53 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
Bah on va dire que j'ai appris de mes erreurs, c'est plus gratifiant  Grin
Tu reprends demain hein, j'ai de la peine pour toi mais comme on dit, chacun son tour :p
Oui je me suis douté et tu as bien raison, ça fait du bien de s'éloigner des écrans pendant un temps.
Et d'ailleurs, tu as bien raison aussi de t'être arrêtée à la saison 11 de Pokémon parce que tu verrais la tronche qu'il a Sacha en ce moment à Alola... sans commentaire.

Pour le presqu'enjouée, tu peux mais c'est une erreur, une erreur qui devient de plus en plus bénigne et qui s'est finalement encrée dans notre orthographe. Cela dit tu as parfaitement raison, le presque ne peut se contracter que lorsqu'il est suivi du mot "île".


Je suis content que cette histoire te fasse te poser pas mal de questions  Smiley. Tu auras tes réponses tôt ou tard :)

Je suis également ravi que tu trouves que mon style est différent d'avant, c'est parfaitement le cas. J'ai acquis pas mal d'exp. depuis 2014. Mais dis moi, qu'est-ce qui te fait dire ça ? ça m'intéresse  Cheesy


En attendant, je t'offre la suite du chapitre, un peu plus courte mais pour plus de cohérence il valait mieux que je le tronque à ce niveau là.

Oh et pour le numéro des parties, tu tapes de nouveau en plein dans le mil ! Lirais-tu dans mes pensées ? Grin

Have a nice reading :)




Chapitre 3 : La quête du Pouvoir absolu (2)




[...]
En effet ce dernier d’un vif geste circulaire, a brusquement élancé sa main qu’il a grandement ouverte, libérant ainsi toute l’énergie qu’il avait accumulée en son creux. Cet excès de puissance s’est manifesté par l’apparition soudaine d’une pluie de flèches lumineuses. Ces projectiles débordants d’énergie, arboraient une teinte obscure, et leur quantité ne cessait de croître devant le Fléau noir, allant jusqu’à former un véritable rideau ténébreux. Ces flèches qui ne demandaient qu’à s’abattre sur le hérisson aux rayures rouges, n’étaient néanmoins guère parvenues à le déstabiliser, lui, qui gardait un calme olympien, les pensées d’ores et déjà rivées sur une éventuelle contre-attaque.
D’un hurlement plein de conviction, Black a alors mis sa menace à exécution et le mur formé par les centaines de pointes lumineuses, s’est propulsé vers un Shadow immobile au regard ferme.
Leur vitesse était telle, que la jeune Christy n’a même pas eu le temps de mettre en garde son camarade hérissé, que le sol subissait déjà avec virulence l’impact répété de l’avalanche de flèches noires, provoquant une gigantesque explosion, qui gagnait du terrain au fil des secondes.
Oui, l’adolescente et son amie la féline, ont tant bien que mal tenté de résister à la puissante déferlante de son souffle, mais ont finalement été emportées tant la bourrasque a tout emporté sur son passage.

Qu’en était-il alors de Shadow ?
Christy qui se remettait de la déflagration, n’a pas pu s’empêcher de songer avec inquiétude au sort de son camarade, en fixant le smog dès lors les détonations achevées.
Telle était également la question que se posait le Fléau noir, en observant d’un regard circonspect le nuage de fumée qui peu à peu se dissipait. Mais c’est précisément à ce moment contre toute attente et surtout celle de Black, que le hérisson tant recherché apparu soudainement juste face à lui, le poing serré et prêt à frapper. Le destructeur de mondes qui a à peine eu le temps de s’en étonner d’un écarquillement d’yeux, s’est aussitôt vu recevoir en plein visage, un violent direct du droit que sa mâchoire a accompagné bien malgré lui.
Seulement, Shadow qui venait de prendre l’avantage sur son vis-à-vis, ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Oui, la création du Professeur Robotnik a enchaîné sur une longue série de crochets face à laquelle, le Fléau noir n’a eu d’autre choix que de reculer, littéralement acculé par l’impitoyable violence de son homologue terrien.
Ainsi, le natif de l’Arche a conclu son assaut par un coup de pied, qu’il a propulsé vers l’abdomen de son adversaire, avec autant de fougue.
Black toujours en pleine possession de ses moyens, a néanmoins paré sa dernière attaque, bloquant par la même occasion la jambe de Shadow entre son bras gauche et cet abdomen que ce dernier cherchait à viser.
Conscient que le vent venait de tourner en sa faveur, le hérisson noir aux rayures ultramarines a ensuite observé son opposant d’un regard provocateur et d’un sourire qui l’était tout autant. Profitant de son retour gagnant dans le combat, Black a sans attendre administré un hargneux direct dans le ventre de Shadow qui face cette souffrance, a rapidement vu ses mirettes s’exorbiter. Le terrien dont le souffle venait d’être brutalement interrompu, s’est alors agenouillé les mains plaquées sur son estomac endolori. Quant au Fléau noir, il s’est contenté de contempler d’un air supérieur, son adversaire se tordant de douleur à ses pieds.

De leur côté, Gally et Christy demeuraient aux premières loges de l’affrontement entre les deux hérissons, tapies derrière l’une des rares imposantes parois de roche qui tenaient encore debout.
Tandis que la cascadienne était rongée par un profond sentiment d’angoisse, à la vue de son protecteur qu’elle observait avec impuissance le cœur totalement emballé, Gally elle, avait remarqué avec surprise que les émeraudes que contenait son sac, chatoyaient d’un éclat peu habituel. En effet, les pierres que la féline gardait précieusement, semblaient réagir à quelque chose, mais sa mine dépassée laissait clairement apparaître le fait qu’elle en ignorait totalement la cause.

Sur le champ de bataille, Shadow qui gisait encore sur la terre rocailleuse du désert en reprenant lentement sa respiration, s’est brusquement mis à émettre un léger rire qui n’a d’ailleurs pas tardé à interpeller son adversaire.
« - C’est bien ce que je pensais. Tu n’as pas usurpé ta réputation.
Face à cette éloge, Black a affiché un large sourire en coin avant de répliquer d’un ton des plus assurés.
- Venant de la part d’un combattant tel que toi, ce compliment ne peut que flatter mon égo.
A l’écoute de ses mots, le natif de l’Arche s’est relevé sans la moindre difficulté, comme si le puissant coup qu’il venait de recevoir n’avait en réalité pas eu l’effet que sa mise en scène avait laissé croire. C’est en tout cas vers ce constat, que les propos suivants qu’il a rétorqués à Black ont finalement tendu.
- Cependant tes coups manquent de panache et avec mon demi-siècle d’expérience, je peux t’assurer qu’un novice tel que toi n’a aucune chance de l’emporter.
Malgré la conclusion pleine de sang-froid que venait de livrer son vis-à-vis, le sourire du Fléau noir ne s’en est que davantage agrandi. Oui, le destructeur de mondes paraissait satisfait par la résistance que lui offrait son homologue.
- Ne te montre pas aussi prééminent à mon égard, tu serais bien surpris de savoir depuis combien d’époques je subsiste. »
Face à face, les deux hérissons se sont longuement fixés d’un regard ardent, un sourire assuré dessiné sur leurs lèvres. On pouvait clairement ressentir dans l’atmosphère qui les entourait, leur volonté s’affronter sans relâche par l’intermédiaire de leurs yeux aiguisés débordants de passion pour ce combat qui ne faisait que commencer. Malgré le caractère plutôt indifférent de Shadow, chacun des deux adversaires semblait avoir à cœur de prouver à l’autre sa suprématie, de montrer lequel des deux était le plus fort de son espèce.
Le Fléau noir a alors fini par reculer d’un lointain bond en arrière, avant d’entamer dans la foulée, une course folle.
Ce nouvel assaut mûrement réfléchi, consistait à courir le plus rapidement possible autour de son adversaire, l’emprisonnant ainsi au sein d’un épais mur que sa vélocité rendait complètement imperméable à toute fuite.
Cette technique totalement inédite a aussitôt rencontré un franc succès, et Shadow qui avait troqué son sourire en coin pour son habituelle mine renfrognée, paraissait on ne peut plus dépassé par l’ingéniosité du Fléau noir.
Black a alors profité du désarçonnement du terrien ainsi que de son ahurissante vélocité, pour lui asséner une kyrielle de coups tellement vifs, que Shadow en subissait chacun des impacts qui se répétait par le biais d’éclairs outremers.
Sur le visage, dans le ventre, dans le dos… les assauts du Fléau noir se multipliaient sur l’ensemble du corps de Shadow qui devant autant de violence, a fini par poser un genou à terre.
« Dernière édition: Avril 18, 2017, 08:55:48 par Shadow 76 »
   
Re : Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #36 le: Avril 18, 2017, 09:36:02 »
  • Supa Rank D
  • Rédacteurs
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 566
  • Merci à Clover pour l'avatar
Non c'était pas si bien de s'éloigner, y'avait Boom à la télé en mon absence :'(
J'ai vu ça tete oui, je comprends ta peine :p

Je trouvais que tu mettais bien plus de détail qu'avant et dans le début de la scène de combat j'ai pas eu la même "impression" que les précédentes" mais faudrait que je relise tes deux vieilles fics pour te confirmer ça et te filer une analyse détaillée :p

Est-ce que je peux lire dans tes pensées attend! Shocked
*se concentre très fort*
Est-ce que tu penses que je sais que tu sais que je sais ? :o

Leur vitesse était telle -> c'est les pointes lumineuses dont tu parles donc "Leurs vitesses étaient telles" :p

 et avec mon demi-siècle d’expérience -> alors là je m'intéroge un peu parce que Shadow a certes 50 ans mais c'est parce qu'il a roupillé 50 ans, donc dans un sens il a pas vraiment autant d'expérience (sauf si Maria lui a fait voir des films de Chuck Norris et Bruce Lee dans son caisson) Mais bon je pardonne allez, la phrase donne de la classe :p

Par contre si Christy pouvait réagir, genre fuir je sais pas, bon après c'est peut-être pas une bonne idée, la plupart des temps dans les dessins animés les méchants focus de nouveau cette personne après mais voila faut tenter :p

Bon bonne vacance toi, j'espère que tu t'es bien gavée de Chocolat :p
Journalisée

Merci à Rollabunna et Yachiru
 
 
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #37 le: Avril 19, 2017, 10:12:25 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
C'est pas grave ça, je suis sur qu'à l'heure à laquelle j'écris ce commentaire tu les as déjà tous maté en replay !  Grin

Mon style d'écriture a changé aujourd'hui, je privilégie bien plus le discours indirect et les phases descriptives que les dialogues dont l'excès engendre une pollution que beaucoup pensent utiles mais l'expérience la dément. Pour moi un bon récit est un récit dans lequel on essaye d'en faire ressentir toutes les sensations aux lecteurs c'est même à mes yeux le critère numéro 1. C'est pour ça que l'avis des lecteurs est très important même capital car même si un auteur aime son récit, il n'a pas assez de recul à chaud pour réellement juger son œuvre et d'ailleurs j'ai eu l'occasion de survoler quelques fictions sur ce forum dans lesquelles on sent toute la bonne volonté des rédacteurs mais sont gorgées de maladresses.
Mon histoire à moi peut ne pas plaire parce qu'à mon sens, je la rédige comme j'écris un roman enlevant un peu le caractère irréfléchi et trop fantastique car je veux que la rédaction garde une certaine cohérence avec mon style d'écriture. C'est pour ça que c'est assez difficile pour moi d'écrire une histoire sur l'univers de Sonic parce qu'il y a beaucoup trop de personnages, et d'environnements à gérer mais je fais de mon mieux  Smiley

Pour en revenir à nos moutons qui commençaient un peu à s'égarer, ça aurait pu être "leurs vitesses" mais le fait qu'il y ait plusieurs flèches n'est pas l'argument correct pour le justifier.
Ici les flèches se déplacent toute à une même vitesse identique d'où l'emploie du singulier.
Mettons en guise d'exemple que tu aies une sœur que tu partages avec Sonic et Shadow (bah t'as tellement la classe que je t'invente une sœur avec Shadow et Sonic  Wink)
Je vais dire, "leur sœur est sûrement la hérissonne la plus puissante de toute l'histoire de SEGA !"
Pourtant je parle de toi, Sonic et Shadow.
L'accord du leur est très subtile je te l'accorde.

Concernant le demi-siècle d'expérience, Shadow était en train de latter un hérisson qu'on lui a vendu comme étant un être mauvais et extrememt puissant, laisse-le ramener sa fraise non ?  Tongue

Christy se sent en sécurité auprès de Shadow c'est la raison pour laquelle elle reste à ses côtés. Tu ne peux pas lui demander de fuir car non seulement son attention est captivée par le combat mais comme tu l'as si justement souligné, fuir pour aller où ? Son planeur est en miettes et Gally se trouve à ses côtés. Il y a mieux pour fuir quand même  Undecided

Merci et non je ne me suis pas tant gavé que ça (quel mytho je fais)

Oh et plus sérieusement, je tenais à te remercier ma chère lectrice préférée pour ton assiduité et ton entrain à la lecture de mes chapitres, tu es un vertitable rayon de soleil à mon cœur meurtri par mes révisions  Cry (quelle déclaration d'amour  Tongue)
Ceci étant dit, je te souhaite une bonne fin de semana !  Cheesy
   
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #38 le: Avril 20, 2017, 05:47:22 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
Chapitre 3 : La quête du Pouvoir absolu (3)





Sans issue.
C’est la fatalité qui peu à peu gagnait du terrain sur le mental du hérisson noir aux rayures rouges, qui subissait avec impuissance les nombreuses offensives adverses. La vitesse de course de Black était tellement grande, que c’est une véritable tornade qui progressivement s’était levée autour du terrien qui se relevait avec difficulté.
Cependant loin d’avoir dit son dernier mot, Shadow dont le visage restait imperturbable, a fermé les yeux et relâché l’ensemble de son corps.
Les mirettes closes, la forme de vie suprême s’en est alors remise au reste de ses sens qui petit à petit se mettait en éveil. En effet, ce dernier faisait le vide intégral dans son esprit, pour ne laisser place qu’à un néant des plus totaux. Par lien de causalité, Shadow a ainsi commencé à distinguer les gestes de Black qui lui apparaissaient de plus en plus clairement.
De sa foulée, que le hérisson rythmait de par ses grandes enjambées démesurées, jusqu’au moindre grain de poussière que ses pas lourds soulevaient sur leur passage, tout, absolument tout devenait limpide aux yeux du camarade de Christy qui au fil des secondes, a fini par pleinement apercevoir son rival.
C’est ainsi lors du prochain assaut, que Shadow sur ses gardes a attendu que Black se rapproche le plus possible de son angle mort, pour lui adresser au visage un puissant coup de coude qui en plus d’avoir atteint sa cible, l’a aussi brusquement interrompue.
Littéralement sonné, le Fléau noir a donc reculé de quelques pas, en exclamant toute la surprise que lui avait suscitée cette riposte d’un air contrarié.
« Impossible ! »
Quant à Shadow, c’est d’un sourire plus que conquérant qu’il s’est hâté de contredire son homologue qui en se tenant la tête, le fixait d’un sale œil.
« Je t’avais prévenu, ton pouvoir n’est pas suffisant pour espérer me battre ! »
Pour corroborer avec ses derniers propos, la créature du Professeur Robotnik a décidé de définitivement prendre le dessus sur Black. En effet, le hérisson noir s’est enroulé sur lui-même avant d’entamer une folle rotation frénétique, jusqu’à former une véritable boule hérissée. La célérité de cette sphère était tellement ahurissante qu’à son contact, l’air ambiant en venait à tourbillonner autour d’elle, provoquant ainsi un son strident qui n’augurait rien de bon pour le Fléau noir complètement exposé.
Sans perdre davantage de temps, Shadow s’est propulsé à vive allure sur le destructeur de mondes avant de l’entraîner dans une vertigineuse ascension verticale, qu’il subissait de plein fouet et d’un visage grimaçant.
Oui tour après tour, les piquants du terrien venaient taillader de toute part la chair de Black et aucun moyen de défense ne semblait se dessiner pour lui qui petit à petit, observait avec impuissance ses membres s’endolorir.
Ainsi après une propulsion de plus d’une vingtaine de mètres de hauteur, le corps inerte du Fléau noir s’en est allé à une dangereuse chute libre que son adversaire contemplait d’un regard impassible. Mieux, le hérisson noir aux rayures rouges a pour assurer ses chances de victoires, accompagné le plongeon de son vis-à-vis avec une multitude de flèches d’énergie, qu’il a envoyée d’un geste de main ferme et rivé vers son challenger.


Et alors que la forme de vie suprême s’est parfaitement réceptionnée sur le sol le genou à terre, c’est au contraire un véritable déluge de feu qui a attendu Black lors de son atterrissage, une suite d’explosions dont le souffle venait frapper le visage serein de Shadow, tel le vent de la victoire marquant par son intensité, toute l’étendue de sa supériorité.

Consciente que son camarade avait irrévocablement surclassé leur opposant, Christy a affiché une mine béate et un sourire comblé, qui en disant long sur sa joie de voir son protecteur l’emporter. L’adolescente regardait Shadow avec une admiration que l’éclat scintillant de ses yeux azurés ne suffisait guère à décrire.
La jeune femme n’était d’ailleurs pas la seule à dévisager le hérisson d’un regard écarquillé. En effet, Gally qui comme sa camarade n’avait pas perdu une miette de l’affrontement, paraissait plus qu’émerveillée par la performance du terrien qui visiblement, dépassait de loin tout ce qu’elle pouvait imaginer.
Rassurées, les deux jeunes amies ont donc décidé d’un consentement mutuel, de se rapprocher au plus près de la zone de combat, au pas de course.

Sur le champ de bataille, le rideau de fumée provoqué par l’ultime assaut de Shadow se dissipait progressivement, levant ainsi le voile sur l’état du Fléau noir. Derrière, se dessinait progressivement l’ombre de Black qui à l’encontre de toute attente, tenait encore ses deux jambes. Néanmoins, son corps qu’il supportait avec difficulté, paraissait avoir subi d’importants dommages, à l’image de ses bras égratignés qui pendoullaient le long de son corps.
En tout cas, fidèle à sa réputation qui le voulait aussi bien impitoyable qu’impassible, le Fléau noir n’avait en rien l’air d’avoir perdu de sa superbe. Bien au contraire, il arborait toujours cet air serein et ce visage fermé, comme s’il était intimement convaincu de l’emporter.
Son adversaire du jour était d’ailleurs stupéfait de le voir encore debout et aussi calme, si l’on se fiait à ce regard ébaudi et cette bouche légèrement entrouverte.
Toutefois, le hérisson noir aux rayures rouges n’a pas tardé à réagir, notamment en abaissant ses paupières et en écartant les bras et ce, les poings fermement serrés.
« Tu es tenace mais, tu ne te relèveras pas de ma prochaine attaque ! »
D’un ton décisif, Shadow a donc averti son vis-à-vis et c’est alors qu’en un bref instant, les bracelets dorés qui ornaient ses poignets s’en sont brusquement expulsés et qu’une épaisse aura d’un jaune vif, a aussitôt enveloppé l’ensemble de son être.
Ce halo s’est peu à peu agrandi et sa présence est allée jusqu’à perturber l’atmosphère elle-même, qui se dérèglait littéralement. A vrai dire, l’énergie que dégageait le terrien était phénoménale et en plus de croître au fil des secondes, elle faisait trembler le sol sous les pieds des hérissons.
Pour la première fois lors de ce combat, Black demeurait déstabilisé. Ses jambes meurtries par le précédent combo de son rival, peinaient à le maintenir debout tant les secousses se faisaient de plus en plus intenses.
Quant à Shadow, il fixait sa cible d’un œil concentré, alors que des petites pierres venaient lentement graviter autour de lui, attirées par l’importante émanation d’énergie qu’il développait.

A la surprise générale, l’aura qui entourait le natif de l’Arche s’est subitement dissipée, emportant avec elle l’étouffante pression qui gangrénait l’atmosphère. Le temps qui semblait s’être arrêté a alors repris son cours et le camarade de Christy s’est immédiatement redressé, avant d’observer son adversaire d’une mine conquérante.
Black lui, qui a dans un premier temps esquissé son usuel sourire mauvais, s’est finalement écroulé sous le regard marbré de son homologue hérissé.
Aussi étrange que cela puisse paraître, le Fléau noir était vaincu, terrassé par un assaut furtif dont Shadow seul avait le secret.
« Dernière édition: Mai 14, 2017, 11:00:02 par Shadow 76 »
   
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #39 le: Avril 22, 2017, 03:02:04 »
  • Supa Rank D
  • Rédacteurs
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 566
  • Merci à Clover pour l'avatar
Ouais mais c'est toujours bien de les voir en direct, pour montrer aux chaines que le programme nous plait et permettre du coup d'avoir d'autre saison, et je sais pas si le nombre d'enregistrement est pris en compte x)

Perso j'aime bien les dialogues :p
Merci pour ton point de vue en tout cas :)

Mais tu parles plus précisément de la sœur non? Bref, je te fais confiance on va laisser ça comme ça. J'ai aussi du mal pour "leur" x)

Oui laisse la phrase ça donne un coté classe :)

Dis toi que fin juin tu es libre! Je te félicite pour ta productivité, je pensais que t'attendrais avant de poster la suite mais c'est assez rapide :o
Maintenant va dormir et te reposer sinon tu vas continuer à délirer ^.^
(mais merci c'est gentil, j'aprecie de lire ton travail et ça me permet à moi de faire des pauses pendant mes révisions :) )

tenait encore ses deux jambes -> sur ses deux jambes non?
Je viens d’apprendre l'existence du mot ébaudir, merci x) Tu m'expliqueras comment tu connais tous ces mots
 dans un premier temps esquissé son usuel -> esquissait

Du coup Shadow vient de venger des centaines de mondes hourra ! Cheesy
Je m'attendais à ce qu'il utilise les pierres, parce que vaincre Black sans ça aurait voulu dire qu'il n'était pas aussi fort que ça.
Et du coup c'est le moment où il le ligote et le torture pour avoir des infos? Grin

On verra ça la semaine prochaine c:
Journalisée

Merci à Rollabunna et Yachiru
 
 
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #40 le: Avril 30, 2017, 06:13:56 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
L'audimat. Ça c'est un très bon raisonnement et je ne peux que louer les personnes comme toi qui pensent au bien être d'un programme TV, c'est très bien. Même si ce n'est pas totalement désintéressé au final vu que c'est aussi pour ton plaisir Tongue

Je vais te confier un secret sur la productivité, les parties ne s'écrivent qu'en 4/5 heures max, ce n'est pas très long à rédiger parce que j'ai déjà les grandes lignes de l'histoire, je n'ai plus qu'à les étouffer et les détailler.
Et mon autre secret son mon lexique enrichi, je ne le dois qu'à mon amour pour le vocabulaire, la grammaire et orthographe qui me pousse à souvent trouver des synonymes.

"Tenait sur ses deux jambes" oui.

C'est vrai que Black a été vendu comme un être surpuissant capable de ravager des planètes entières…
Est-il si puissant que ça ? Sa réputation est-elle usurpée ?
Et est-ce qu'ils le ligoteront ? Bonnes questions dont tu trouveras quelques réponses dans la prochaine partie.   Grin

Je la posterai demain soir si tu es sage, d'ici là révise bien  Wink
   
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #41 le: Mai 02, 2017, 10:48:38 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
Chapitre 3 : La quête du Pouvoir absolu (4)






[...]
Oui, tout semblait s’être déroulé en une fraction de seconde, une fraction tellement infime que le simple clignement d’yeux de Christy qui observait attentivement le combat, avait suffi à lui en faire rater sa scène la plus décisive.
Victorieux, Shadow portait sur son adversaire un regard élevé et triomphal, une œillade que ses traits renfrognés ne parvenaient guère à masquer. Black lui, voyait son corps inerte gésir sur le sol aride que son visage éteint venait embrasser.

Après plusieurs secondes durant lesquelles elle s’assurait que la menace ne se relèverait plus, l’adolescente s’est empressée de rejoindre son camarade hérissé d’un pas joyeux et d’une mine des plus enthousiastes, tandis que Gally la suivait de près, munie d’un air beaucoup plus réservé.
En tout cas, lorsqu’enfin elle a atteint la hauteur du hérisson, Christy l’a aussitôt interpellé en le fixant d’un visage rongé par l’admiration.
« Bravo Shadow ! Tu n’en n’as fait qu’une seule bouchée de ce Fléau noir, tu es vraiment formidable. »
En prononçant ces quelques paroles, il était aisé de ressentir toute l’adoration et le respect que la jeune cascadienne vouait à son celui qu’elle qualifierait presque d’ange gardien. Lorsqu’elle a arboré ce ton élogieux à son égard, ses yeux se sont illuminés malgré elle et sa voix s’est gorgée d’une passion qui a fini par teindre ses joues d’un rouge écarlate.
Loin de se sentir flatté outre mesure par l’abondance de tous ces compliments, le hérisson noir s’est contenté d’en dévisager la source d’un œil mécontent. Au grand dam de Christy, Shadow s’en est même allé à évacuer un profond grognement, qui en disant long sur tout l’agacement que lui suscitait la présence de Christy, aussi près de la zone à risques.
Habituée à la froideur de son camarade, la cascadienne a malgré tout esquissé un doux sourire avant de justifier sa venue au cœur du champ de bataille.
« Allons, ne fais pas ta tête de cochon s’il te plaît. Et puis, c’est pas comme si la situation n’était pas sous contrôle »
Fidèle à lui-même, le terrien a préféré ignorer son interlocutrice, en détournant vivement son regard.

Depuis son arrivée sur les lieux, Gally demeurait terrée dans un profond mutisme. Elle tenait fermement son sac à ficelle dans le creux de sa main et observait d’une mine détachée, le corps immobile du Fléau noir.
Oui, la féline se retrouvait à nouveau face à cette némésis, celle-là même qui lui avait froidement arrachée tous ceux à qui elle tenait mais étrangement, son présumé trépas ne semblait en rien apaiser ses maux.
Bien au contraire, à sa vue le seul sentiment qui l’animait progressivement n’était autre que l’inquiétude. Peu à peu, Gally s’est même enfoncée dans ses pensées les plus ensevelies, des songeries enfouies que sa première discussion avec Black paraissait avoir réveillée.
« Vengeance… profane… l’univers purifié… justice… »
Ces propos sont ceux qui tels de leitmotivs, venaient petit à petit hanter son esprit en tournant en boucle dans sa tête, si bien qu’elle a inconsciemment fini par les murmurer.
Force était de constater que la jeune amnésique ne semblait pas dans son état normal, non, elle paraissait littéralement possédée par les nébuleuses réminiscences de sa vie antérieure, qui ruisselaient dans son esprit, à l’image de ces épaisses sueurs le long de son front. Elle tremblait de toute part et ses yeux étaient grandement écarquillés. D’ailleurs, si elle n’arborait pas ce pelage immaculé, dire qu’elle affichait un teint pâlot n’aurait pas été inepte.
Inquiétée par la soudaine absence de son amie et surtout par cette formule qu’elle répétait en boucle sans la moindre logique, Christy s’est lentement rapprochée de la féline avant d’amicalement déposer sa main sur son épaule.
« Hey, ça va aller, tout est terminé maintenant. »
Par ce simple geste plein de douceur, la cascadienne venait là de ramener in extremis l’esprit de sa camarade, qui dérivait vers des horizons obscurs.
Confuse et encore une peu sous le coup de l’émotion qu’elle venait de traverser, la rescapée de Aurora s’est limitée à lui répondre par un faux sourire, afin de ne pas l’inquiéter davantage.

Cependant, alors que la situation paraissait reprendre des allures routinières, une voix est brusquement venue interrompre l’accalmie qui s’était installée.
« Ma… Magnifique.. »
Cette phonation rauque et essoufflée, doublée de ce rire hautain et débordant de satisfaction, n’a pas mis longtemps avant d’alerter le trinôme qui a vu chacun de ses membres écarquiller les mirettes.
Bien évidemment, ce ton réjoui provenait du corps de Black, qui à la surprise générale, se relevait avec grande difficulté.
En effet, bien que sur le point de tenir de nouveau sur ses deux jambes, le Fléau noir n’en demeurait pas moins meurtri, à l’image de cette épaule pendante qu’il retenait d’une main pleine de fermeté. Néanmoins, il affichait un visage jouissif et ses lèvres étaient ornées d’un large sourire maléfique, qui paraissait illustrer une soif insatiable de combat.
« Alors c’est donc ça le pouvoir de la forme de vie suprême créée il y a un demi-siècle sur la planète Terre ? »
Un instant après avoir délivré son constat, le destructeur de monde a longuement observé ses mains qu’il a aussitôt mises en évidence sous ses yeux, avant de poursuivre animé de cette même vanité qui le caractérisait.
« Excellent. Il semblerait que cette enveloppe charnelle recèle encore bien plus de puissance qu’elle le laisse paraître. »
Le hérisson noir aux rayures ultramarines a rapidement fini par contempler son être tout entier, d’un œil luisant qui relevait davantage de l’égotiste que de l’admiration. En tout cas, son sourire n’avait de cesse de s’élargir au fil des secondes, au détriment de celui de Christy dont le visage s’est aussitôt pali d’une stupeur palpable.
« Enfin non, non c’est impossible… J’aurais pourtant juré qu’il était… » a-t-elle aussi murmuré la main plaquée sur sa bouche.

Après un long moment d’auto-contemplation, Black a subitement orienté son regard sur son homologue hérissé, avant de le remercier d’une voix aussi vicieuse que ne l’était son sourire.
« Merci Shadow le hérisson. Cette douleur qui parcourt ce corps jusqu’à la moindre de ses parcelles va me rendre encore bien plus fort. »
Par ces mots plein de conviction, le Fléau noir faisait part de toute la jouissance que ce combat contre le natif de l’Arche lui avait suscitée.
De son côté, le camarade de l’adolescente se contentait d’écouter et de scruter attentivement les moindres gestes du hérisson, préparant ainsi une éventuelle contre-attaque.
Seulement, les intentions actuelles du destructeur de mondes paraissaient bien éloignées d’une quelconque animosité. En effet, ce dernier a finalement observé d’un air pensif le ciel parsemé de ces larges nuages blancs au milieu duquel trônait désormais un soleil qui par son éclat doré, illuminait tout le désert de roches.
« Oui. Je me demande si lui aussi il est aussi puissant. »
Interpellé par le murmure de Black, Shadow rongé par une visible curiosité s’est empressé de réagir en observant son interlocuteur d’un air inquisiteur.
- De qui parles-tu ?
- Cela n’a pas d’importance. »
D’un ton sarcastique, le Fléau noir a ainsi mis fin à toute spéculation, mais a cependant tenu à mettre en garde son adversaire du jour.
« Malheureusement, je dois mettre un terme à cet affrontement mais, ne te réjouis pas trop vite de cette victoire. Ce n’était là qu’un échauffement, un bref échange de coups qui n’a fait que me renforcer. »
Black a ensuite porté son regard sur le sac de Gally, qu’il fixait avec insistance, muni de son coutumier sourire mauvais.
« Bientôt, le pouvoir absolu sera en ma possession et ce jour béni, sonnera le glas annonçant l’extinction totale des profanes. »
Sitôt sa phrase prononcée, le Fléau noir a brusquement disparu sous l’éclat d’une lumière blanche, laissant derrière lui une Gally apeurée qui peu à peu réalisait que le départ de cette hantise personnifiée, ne présageait rien d’autre que de sombres augures.

Loin de partager les craintes de son amie, Christy plus insouciante, a activement orienté de gauche à droite sa caboche, afin de pleinement s’assurer du départ de Black.
Rassurée, la jeune femme a fini par évacuer un profond soupir de soulagement avant de partager son constat, en essuyant d’un bref revers de la main les quelques gouttes de sueur qui ruisselaient encore sur son visage.
« Il est parti. »
Quant à la féline, la crainte qui l’envahissait s’est finalement convertie en une colère grandissante, et c’est poussée par ce sentiment qu’elle s’est dirigée vers le hérisson noir d’un pas lourd, débordant de reproches.
Dès lors qu’elle est advenue face au dos du terrien, cette dernière s’est aussitôt déchargée de l’excès de rage qui la gangrenait.
« Il était à ta merci, pourquoi ne l’as-tu pas vaincu une fois pour toutes ? Cet être est malfaisant, il s’attaque à toutes les planètes qu’il croise sur son passage, il a ravagé ma planète, éliminé mes amis… tu aurais dû l’arrêter, tu aurais dû l’empêcher de nuire tu m’entends !? TU AURAIS DÛ L’ELIMINER ! »
A l’écoute de cette cinglante série de griefs, Shadow a fixé d’un œil renfrogné la rescapée de Aurora, qui n’avait de cesse de taper fermement des poings sur le dessus de son dos, totalement galvanisée par le désespoir. Il voyait ainsi dans son regard, toute l’étendue du ressentiment qu’elle avait à l’égard du Fléau noir, ainsi que la colère qu’elle éprouvait contre lui-même.
Christy elle, semblait comprendre l’émotion que traversait son amie, c’est d’ailleurs pourquoi elle regardait la scène d’un air triste et impuissant.
Shadow lui ne paraissait guère avoir envie de répliquer, pire, il a même fini par s’écrouler en avant sous les mirettes stupéfaites de ses deux camarades.  Le hérisson inconscient a alors violemment heurté le sol, sans la moindre explication. C’est alors prise d’une soudaine inquiétude, que les yeux de la jeune cascadienne se sont gorgés d’humidité et que d’un hurlement assourdissant elle a fait part de tout l’étalage de sa panique.
« SHADOW ! »




Chapitre 3 : La quête du Pouvoir absolu   Fin


Chapitre suivant  ND
« Dernière édition: Mai 14, 2017, 10:57:50 par Shadow 76 »
   
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #42 le: Mai 14, 2017, 10:12:26 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
Chapitre 4 : L'exilée (1)





          Intense.
Tel était l’adjectif qui caractérisait le mieux ce terrible affrontement qui avait opposé Shadow le hérisson noir à Black, le tristement célèbre Fléau noir, bourreau et menace absolue de l’univers tout entier. Oui, son intensité était tellement débordante que bien que victorieux, le natif de l’Arche avait malgré tout fini par perdre connaissance à la terreur d’une Christy, qui avait aussitôt tout mis en œuvre pour tenter de secourir la créature du professeur Robotnik.
Quant à l’autre protagoniste de ce choc des hérissons qui avait tenu toutes ses promesses en plein cœur de la planète Cascade, c’est sous l’éclat d’une éblouissante lumière blanche qu’il venait brusquement d’apparaître au beau milieu d’une épaisse forêt équatoriale. La végétation y était dense et les arbres tropicaux qui la peuplaient à des kilomètres à la ronde, s’élevaient à des hauteurs démesurées tandis que leurs grandes feuilles ornant chacune des branches, couvraient les rayons de soleil qui ne parvenaient que trop peu à en éclairer l’intérieur.
Quoiqu’il en soit, sa luxuriance laissait penser qu’il s’agissait probablement là, d’une planète située à des années lumières de celle de Christy.

Lorsque la radiation lumineuse s’est estompée, le Fléau noir a aussitôt fixé d’un air réfléchi la paume de sa main, au centre de laquelle est apparue une pierre immaculée qui irradiait d’un chatoiement tel, qu’à lui seul il était en mesure d’éclairer tout le périmètre autour de son détenteur.
Cependant, le joyau a fini par subitement se dissoudre et ce, sans la moindre explication. Ce mystérieux phénomène ne semblait en tout cas pas avoir surpris le moins du monde Black, qui l’avait regardée se désintégrer d’un regard marbré.
« Sans le pouvoir infini du Yin, il est certain que je ne m’en serais jamais sorti vivant. »
En prononçant ces quelques mots armé d’une légère pointe de pragmatisme, le destructeur de mondes a brutalement refermé sa main sur la poussière qu’elle contenait, munie d’une grande conviction.
C’est alors rattrapé par les nombreuses blessures contractées durant son combat face à Shadow, que Black a fini par s’écrouler le genou à terre. Force est de constater que ce dernier n’en menait pas plus large que son homologue terrien.
En plus d’arborer des yeux des plus exorbités, son front scintillait d’une sueur abondante et cristalline. De plus, le Fléau noir paraissait cruellement souffrir de ses lésions et était essoufflé au point que sa respiration soit forte et saccadée.
« Ce corps… je ne m’attendais pas à ce que l’un de ses artisans se montre aussi puissant, » a-t-il peiné à prononcer entre deux halètements.
Fort de ce constat, le hérisson a esquissé un large sourire satisfait, avant de poursuivre en tentant difficilement se remettre sur ses jambes.
« Shadow le hérisson… Je le reconnais, ta force est telle que j’ai bien failli perdre quelques plumes de mon divin plumage. »
Dans son élan, le destructeur de mondes s’est ensuite mis à longuement observer ses mains, qu’il ouvrait puis refermait sans cesse, comme pour s’assurer qu’il en avait pleinement le contrôle.
Visiblement fier de sa force, le hérisson a définitivement mis un terme à cette phase d’observation, en évacuant un rire à gorge déployée, dont l’éclat parsemé d’un sadisme sans équivoque, était parvenu à effrayer les quelques volatiles perchés aux extrémités des branches des végétaux qui l’entouraient.
« Magnifique. Je sens son pouvoir s’éveiller en moi, oui, grâce à toi ma quête vient de bâtir l’un de ses piliers les plus capitaux. »
De par ces mots et ce regard débordant d’assurance porté vers l’horizon, le Fléau noir promettait là, un retour sous d’auspices encore plus chaotiques.


Plusieurs jours s’étaient ainsi écoulés, depuis le duel des hérissons. Shadow qui était toujours hors-jeu depuis lors, avait pu compter sur le sang-froid de sa camarade qui n’avait pas perdu un seul instant pour le ramener chez elle, où il demeurait encore inconscient et allongé sur son lit. Fidèle et soucieuse quant au sort du hérisson, Christy avait passé l’ensemble de ses journées sur sa chaise à veiller sur lui, et c’est cet excès d’affection qui avait fini par user ses dernières forces, à elle qui demeurait littéralement avachi près du corps inerte de Shadow.

Le matin venait de se lever sur Cascade, et c’est sous l’éblouissante lueur vermillonne de son astre que la chambre de l’adolescente baignait peu à peu.
Visiblement, le soleil n’était pas le seul à émerger des profondeurs de la nuit. Il y avait aussi le hérisson noir qui après un sommeil de plusieurs jours, a enfin daigné ouvrir les yeux.
Le premier réflexe qu’il a eu en se réveillant, a été de brusquement relever son dos, ce qu’il a réalisé sans grande peine, comme son combat n’avait jamais eu lieu. Quoiqu’il en soit, son éveil brusque n’avait pas mis longtemps à faire sursauter Christy.
Désorientée, la jeune cascadienne qui tournait frénétiquement la tête dans tous les sens pour se remettre, a lentement frotté ses yeux avec ses poings. Elle a ensuite fixé son camarade, munie d’un sourire dont la largeur seule suffisait à décrire toute la joie qu’elle ressentait.
« - Ça y est tu es enfin réveillé ! Je commençais à désespérer.
Sans grande surprise, Shadow n’a pas prêté le moindre signe d’intérêt à sa protégée bien au contraire, il s’est lancé dans une recherche active que ses pupilles remuantes et son air inquisiteur traduisaient au fil des secondes. Il a néanmoins fini par poser son regard sur la petite table de nuit à sa droite, où se trouvaient les deux bracelets dorés qu’il avait lui-même expulsés lors de son combat face à Black.
Ayant vraisemblablement retrouvé l’objet de sa curiosité, le natif de l’Arche s’est empressé de s’en emparer et de les glisser autour de ses mains.
- Tu aurais dû replacer aussitôt mes chargeurs autour de mes poignets. Mon énergie se serait rassemblée bien plus rapidement.
L’adolescente paraissait peu surprise voire totalement consciente de la révélation ô combien importante que venait de lui souffler Shadow, avec un soupçon d’agacement. Elle s’est même permise d’afficher un sourire taquin à son écoute, et d’arborer une mine qui l’était toute autant.
- Oui je sais tout ça, mais je dois t’avouer que ce n’était pas totalement désintéressé.
- Tu veux bien t’expliquer ?
Perplexe, le hérisson noir a longuement scruté sa camarade dont il attendait impatiemment la réponse.
Christy s’est alors chargée d’éclairer sa lanterne d’un ton moqueur et d’une insolence presque palpable.
- Ne pas t’entendre ronchonner pendant presque une semaine, t’imagines le rêve ? Tu comprendras qu’il m’était difficile de me priver de vacances pareilles.
A première vue, cette plaisanterie dont l’humour n’avait d’égal que l’audace de sa propriétaire, n’était pas au goût de Shadow, qui la fixait d’un sale œil.
Cependant, son regard renfrogné a fini contre toute attente par vaguement s’adoucir, au point qu’un léger sourire en coin ne vienne se dessiner sur ses lèvres, au grand bonheur de sa camarade.
Bien évidemment, cet aspect que trop peu usuel du terrien n’a pas duré et c’est un bref instant plus tard qu’il a repris ses airs habituels.
- Elle est partie, n’est-ce pas ?
Sans davantage détailler son interrogation, Christy dont la mine venait subitement de s’attrister semblait avoir compris de qui son ange gardien voulait parler. Elle a alors baissé la tête et s’est hâtée de lui répondre d’un ton empli de déception.
- Oui. Je lui ai confié le vaisseau spatial que j’ai programmé pour se rendre sur Mobius. Elle devrait sans aucun doute y avoir déjà atterri. »
Face à ses révélations, le hérisson a regardé par la fenêtre à l’autre bout de la chambre d’un air pensif.
« Dis Shadow. Pourquoi tu m’as coupé la parole lorsque j’ai essayé de lui dire que tu étais l’un des héros qu’elle recherche ?
A l’écoute des mots de son hôtesse, le concerné a lentement porté son regard marbré sur son visage inquisiteur, puis s’est justifié d’une voix neutre.
- Je ne suis pas un héros et encore moins un habitant de ce monde. J’estime que lui seul peut endosser ce rôle, cette histoire ne me concerne pas. »
L’adolescente n’était pas étonné par la réaction du natif de l’Arche qu’elle ne connaissait que trop bien. C’est pourquoi, elle s’est contentée d’esquisser un petit sourire amusé devant autant d’entêtement.

Le silence a peu à peu fini par imposer sa lourdeur au sein de la chambre de la cascadienne. Les deux protagonistes qui y demeuraient, semblaient perdus dans leurs pensées, si l’on en jugeait par cet air préoccupé qui les animait.
C’est néanmoins le hérisson noir qui en fixant par la fenêtre le soleil au loin qui s’élevait doucement derrière les montagnes touffues, en a finalement chassé la présence.
« Le Fléau noir.. N’empêche, j’ignore de qui il peut bien s’agir et même d’où il sort, d’ailleurs, c’est vrai que notre ressemblance physique est plutôt intrigante.
Lorsque ce constat a pénétré les oreilles de Christy, cette dernière a arboré une mine toute aussi dubitative que son camarade, tandis que ses bras étaient croisés et que ses yeux eux, sillonnaient ardemment la moquette blanchâtre de sa chambre, à la recherche d’une éventuelle explication.
- Ce vrai que c’est un mystérieux personnage et puis, quelle vision du monde et surtout, quel mépris pour toutes ces espèces qui y vivent… Tu penses qu’il pourrait s’agir d’un parent de ce fameux Sonic dont parlait Gally ?
Shadow a de nouveau posé un regard solennel sur son interlocutrice. Ses traits illustraient toute l’étendue de sa perplexité, celle-là même qui a stimulé sa réponse.
- Je ne crois pas mais, lorsque je l’ai affronté, j’ai eu comme une drôle d’impression.
- Laquelle ? A aussitôt répliqué la jeune rousse, d’un regard curieux et écarquillé.
Sans perdre un seul instant, Shadow s’est hâté de livrer son point de vue sur un plateau de conviction, caractérisé par un visage des plus graves.
- J’ai eu la sensation de combattre notre reflet. »

   
Re : Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #43 le: Mai 15, 2017, 05:20:25 »
  • Supa Rank D
  • Rédacteurs
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 566
  • Merci à Clover pour l'avatar
Oh mais tu pourrais être prof de français si t'aime tant le vocabulaire alors Shocked

Du coup si tu as toutes les grandes lignes, tu es bien sûr de pouvoir écrire jusqu'à la fin? Et actuellement combien de chapitre as-tu fini d'écrire jusqu'au dernier?

J'ai fini mes révisions, maintenant je vais m'enfermer chez moi et décrété que je suis en vacance pour rester sous ma couette et ENFIN lire tes deux posts :)

la jeune cascadienne vouait à son celui qu’elle qualifierait
teindre ses joues d’un rouge écarlate -> qu'est-ce qui est rouge écarlate? les joues donc un s aux adjectifs :)
qui tels de leitmotivs -> je peux me tromper mais c'est "des" ?

Oui alors là je vais faire la chieuse qui remarque tous les détails mais à cette phrase: « Alors c’est donc ça le pouvoir de la forme de vie suprême créée il y a un demi-siècle sur la planète Terre ? »
En fait ça fait 50 ans pour la Terre mais comme la Shadow est dans le monde de Sonic le temps ne s'écoule pas de la même façon et oui je te fais chier pour rien mais fallait que je le dise x) La phrase est zolie donc laisse :p

Black devait parler de Sonic, par contre il espère avoir les émeraudes mais tant que Shadow sera là pour lui mettre une raclée il peut toujours courir, surtout avec les pierres :p
La première chose que j'ai pensé quand Black s'est téléporté, c'est qu'il est arrivé sur la planète du prologue, avec les deux orphelins frère-soeur.
Et c'est intéressant que Shadow dise "notre reflet" puis qu'il avoue qu'il a le même style de combat que Sonic :p

Voila, bon courage pour la suite et tes exams :)
« Dernière édition: Mai 15, 2017, 05:22:09 par Lirane Underground »
Journalisée

Merci à Rollabunna et Yachiru
 
 
Re : L'Héritage du Chaos
« Répondre #44 le: Mai 20, 2017, 10:01:48 »
  • Rank F




  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 54


  • Journalisée
Prof de français ? Dans une autre vie peut-être  Wink

Normalement oui, je devrais tenir jusqu'à la fin. Pour l'instant je n'ai pas de nombre de chapitres exact, il y en 8 titrés et bien définis où j'ai déjà abordé les grandes lignes pour le moment, les autres ont un nom mais pas de numéro. Je pense qu'il y en aura moins de 15 quand même, oui, entre 10 et 14 ou moins.
Pour l'instant à la rédaction destinée à la publication, je n'en suis qu'à la partie deux du chapitre 4.

Je fais quelques fautes d'étourderies oui, je le confesse, je me relis bien trop rapidement Undecided

Tu as raison, ce sont bien les joues qui sont rouges écarlates, mais elles sont D'UN rouge, et comme tu le sais un est un déterminant qui marque le singulier.
Dans le cas où il aurait été écrit [...] teindre ses joues qui deviennent rouges (sans écarlate) il y aurait eu accord mais dans le cas que tu cites, la présence de "un", s'applique directement au mot rouge.

Et troisièmement ça peut toujours servir, lorsqu'une couleur est exprimée par deux termes ou plus (comme rouge écarlate), les termes restent invariables.

"Ses joues ont teint au point de devenir rouge écarlate"


Le plus grand plaisir pour moi, c'est que tu fasses ce genre de spéculations autour de Black ou des orphelins... c'est vraiment très plaisant  Grin
Les émeraudes... finira-il par les avoir, va-t-il se faire éliminer, tous ces éléments de réponses tu les auras bien assez tôt  Cheesy

PS : Pour le coup de Shadow et de la différence temporelle entre les deux mondes, effectivement, je te décerne la médaille de la chippoteuse du siècle  Grin Tongue
Oh et j'espère que ça a été pour toi !


Allez, have a nice reading  Smiley







Chapitre 4 : L'exilée (2)







Mobius.
C’est sur cet astre qu’avait élu domicile Sonic le hérisson bleu. Cette planète sphérique à la teinte verdâtre, a à de nombreuses reprises été le théâtre d’innombrables batailles, opposant la tyrannie du Docteur Ivo Robotnik à son principal rival hérissé, qui n’avait de cesse de déjouer ses plans, constamment suppléé par ses camarades et amis.
C’est également sur cette planète que Gally conformément aux dires de Christy, venait tout juste d’aluner à bord du petit transporteur que lui avait confié cette dernière. En effet, pour un vaisseau spatial censé voyager à travers la galaxie, l’appareil de l’adolescente semblait au final somme toute assez étriqué, pour un enjeu de cette taille. D’ailleurs, ses dimensions restaient très modestes avec sa petite dizaine de mètres de longueur à vue de nez et sa largeur à moitié moindre. Il disposait aussi de deux ailes repliées sur le revêtement de l’appareil, ainsi que quatre turboréacteurs cylindriques fixés par paire à l’arrière de l’astronef.
Avec son cockpit à l’avant composé d’une épaisse verrière derrière laquelle se tenaient les deux sièges des passagers, ce vaisseau spatial ressemblait davantage à une version améliorée du jet de combat de Christy. Seulement, même si les apparences ne paraissaient guère jouer en sa faveur, l’alliage métallique ocré qui en composait principalement la coque, semblait d’une robustesse à toute épreuve et mettait ainsi définitivement un terme à tout débat, quant à sa capacité à voyager dans l’espace.

Ceci étant dit, la navette de la féline s’était posée dans l’une des nombreuses prairies mobiennes, plus précisément à l’orée d’un bois. Ce pré naturel dominé par ce vert printanier, s’étendait à perte de vue vers des horizons qui paraissaient sans limite.
C’est donc au milieu de ce décor champêtre, que la porte située sur la paroi latérale du vaisseau a fini par coulisser et ainsi, permettre à Gally de découvrir ces nouveaux paysages qu’elle observait déjà d’un regard curieux.
D’ailleurs, à peine avait-elle posé le pied sur le gazon sec de la plaine, que la féline se voyait déjà accueillie par la présence de menaçants cumulonimbus, fidèlement accompagnés par un vent qui n’avait pas mis longtemps avant de se lever.
Face à cette bourrasque tant violente qu’inattendue, la rescapée de Aurora et plus récemment de Cascade, paraissait surprise voire totalement dépassée, au point lutter pour garder sa stabilité ainsi que celle de sa robe, qu’elle maintenait fermement d’une main.
Face à ces conditions climatiques qui se dégradaient, Gally n’a pas eu d’autre choix que de trouver refuge dans la forêt, dont l’entrée ne se situait qu’à quelques pas de son vaisseau. Autant dire que bien lui avait pris, car la pluie s’était soudainement abattue dès lors qu’elle a pénétré dans le bois.
La féline a alors contemplé d’un air ébahi bien à l’abri sous les feuilles des grands arbres, l’averse qui gagnait peu à peu en intensité.
Sans aucun recours ni même autre idée en tête, la jeune féline a décidé de s’enfoncer dans la forêt, dans l’espoir de la traverser avant la tombée de la nuit.
Gally a donc marché, remarché, marché encore et toujours et ce, des heures durant sans vraiment savoir où aller. Au fil de sa progression, ses pieds n’avaient de cesse de s’enliser dans la boue et les gouttes de pluie glissant entre les feuilles des arbres, venaient humidifier sa tenue immaculée qui s’imbibait progressivement, pour s’agripper désagréablement à son pellage.
Le visage pourtant si déterminé de Gally à l’idée de rencontrer Sonic, se convertissait petit à petit en une expression morose. Son dépit se traduisait surtout par des pas de plus en plus lents et une mine des plus dépitée.
Pour faire simple, la gardienne par défaut des émeraudes du Chaos était perdue, au point de finir par s’arrêter et s’emparer de son sac qu’elle avait agrippé à son épaule.
Elle l’a ensuite ouvert, avant de contempler un long moment son contenu.
Les sept émeraudes brillaient d’un éclat éblouissant, rassurant mais aussi, chaleureux. Elles apportaient lumière et espoir dans cette forêt relativement assombrie par les nuages qui dominaient le ciel. En tout cas, à cette espérance Gally a fermement voulu y croire.
« Et vous ? Vous n’êtes pas en mesure de m’aider à retrouver Sonic je suppose… »
En fixant les émeraudes d’un œil étincelant d’espoir, la féline semblait plus que tout attendre ne serait-ce qu’un signe de leur part, n’importe quoi pourvu qu’elles lui redonnent confiance. Hélas, mis à part un profond silence que la chute de la pluie battante venait perturber, Gally a rapidement dû se rendre à l’évidence, les émeraudes ne dialoguent guère. Face à cette désillusion, la rescapée de Aurora a évacué un profond soupir de déception, qui allait de pair avec ses traits abattus
« Non bien évidemment, quelle idiote je peux faire… Comme si des simples pierres pouvaient me répondre.. »
« - La vache ! Ça t’prend souvent de parler à ton sac à dos comme ça ?
Une voix ? Mais d’où pouvait bien provenir cette phonation ? C’est en tout cas la question que s’est posée Gally qui soudainement, a été prise d’une peur panique. D’un sursaut, l’amnésique a alors brusquement relevé la tête et c’est au moment où elle a fait face à son propriétaire, que ses mirettes se sont écarquillées d’une torpeur quasi palpable. Au vu de la situation, il y avait quand même de quoi, surtout lorsqu’elle a aperçu juste sous son nez, le visage d’un hérisson qui la fixait avec de grands yeux inquisiteurs.
Ce personnage hérissé qui était soudainement apparu devant la rescapée de Aurora n’était pas Sonic, comme le témoignait ce pelage vert citron qu’il arborait. Ce nouveau personnage était vêtu d’une petite veste en cuir carmine aux manches courtes, qui contrastait avec ses yeux azurins. Le hérisson portait aussi autour de ses poignets, deux bracelets en cuir parsemés de pointes aiguisées.
La seul comparaison avec Sonic ne se limitait uniquement qu’au point de vue de l’espèce, car contrairement à lui, il disposait au sommet de son crâne de plusieurs piquants assez fins, tandis que deux autres plus épais venaient se succéder à l’arrière de sa tête.
Quoiqu’il en soit Sonic ou pas, la réaction de Gally qui dans sa tête ne voyait là qu’un voyeur qui la fixait d’un air des plus indiscrets, a été de pousser un énorme cri animé par une frayeur sans borne, qu’elle a extériorisé par l’intermédiaire d’un virulent soufflet que le hérisson a violemment encaissé bien malgré lui.
Le pauvre qui n’avait rien demandé, s’est vu propulser à plusieurs mètres en arrière, avant de finir sa course au milieu d’une flaque d’eau croupie.
Sonné, le hérisson a mis plusieurs secondes avant de finalement reprendre ses esprits, et affichait un visage on ne peut plus grimaçant. Il s’est ainsi progressivement relevé, en tenant fermement sa joue marquée par ce teint rouge et l’empreinte de la féline.
« Miel ! Ça c’était d’la pêche, parole de hérisson ! »
A l’écoute des lamentations de sa victime bien malgré elle, Gally a aussitôt compris son erreur et c’est juste après avoir refermé son bagage et l’avoir suspendu dans son dos, qu’elle s’est vivement rapprochée de l’agressé d’une mine accablée.
« - Je t’en supplie pa... pardonne-moi… J’avais nullement l’intention de te faire du mal, j’ai simplement pris peur…
Dès lors qu’elle est arrivée face à son interlocuteur, la gardienne des émeraudes à humblement étayer ses excuses, par une courbette dont l’inclinaison semblait proportionnelle au sentiment de culpabilité qui la rongeait.
Le hérisson ne paraissait guère rancunier par rapport à l’attitude un peu sauvageonne de Gally. Bien au contraire, ce dernier a esquissé un sourire compatissant et s’est même permis de détendre l’atmosphère à base d’humour.
- Aller t’inquiète ! Ça gaz j’te jure. J’suis solide comme un roc moi. »
Pour accompagner ses dires, le hérisson n’a pas pu s’empêcher d’exhiber ses biceps qu’il contractait avec beaucoup de peine, sous le regard amusé de son interlocutrice.

Après cette démonstration de force plus gaguesque que convaincante, le nouvel arrivant a repris un air sérieux et a interrogé la rescapée de Aurora l’index sur le menton.
« Mais plus sérieusement, j’m’attendais pas à croiser âme qui vive dans ces bois et surtout pas à c’t heure-ci..
Gally qui l’observait d’un regard ébahi, a vu cette rencontre totalement fortuite, comme un signe des émeraudes du Chaos qui avaient répondu à son appel de détresse. C’est pourquoi, elle a fermement tenu la lanière de son sac puis a tenté sa chance d’une voix pleine de détermination.
- Je suis à la recherche de Sonic le hérisson, le héros capable d’utiliser la lumière du Chaos pour réaliser des miracles. Saurais-tu où je peux le trouver s’il te plait ?
D’abord intrigué par la requête de la féline, le hérisson vert s’est dans un premier temps plongé dans une intense réflexion, illustré par cet air solennel et ce regard jugeur qui la scrutait avec minutie de haut en bas.
Il a finalement esquissé un large sourire amical et a pointé un index tendu en direction de ce qu’il a jugé comme étant le chemin à suivre. 
- Un peu mon n’veu ! En continuant par-là, tu devrais rapidement arriver au village où il habite et avant la tombée d’la nuit, parole de hérisson. »
Lorsque la marche à suivre est parvenue jusqu’à ses oreilles, Gally n’a pas perdu un seul instant pour remercier son sauveur d’une légère courbette, avant de se remettre en route en entamant une course folle.
 
   
Pages: 1 2 [3] 4 5